• MotàMots, ortho bilingue

Soutenir le bilinguisme de votre enfant

Mis à jour : 11 juil. 2018

5 astuces pour que votre enfant devienne et reste bilingue.


Votre enfant a la chance d’évoluer dans un milieu bilingue, parce que vous n’avez pas la même langue maternelle que votre conjoint, parce que vous vivez dans un autre pays que celui où vous êtes né-é, etc…Ce n’est pas pour autant que cet enfant deviendra et restera bilingue : certaines conditions sont nécessaires, cela dépend de votre projet de bilinguisme !

L'enfant bilingue

Pour un bilinguisme durable et équilibré, vous pouvez notamment :

  1. Veiller à ce que l’enfant soit exposé autant à une langue qu’à l’autre ; rester notamment vigilant sur l’exposition à la langue minoritaire (celle qui n’est pas la langue du pays et en général, de l’école). Et ce n’est pas facile de résister à l’influence de la langue majoritaire!

  2. Varier les contextes d’utilisation des langues : pas seulement à la maison par exemple, mais aussi avec d’autres enfants, lors d’activités artistiques ou sportives, en regardant des vidéos, avec des séjours dans un pays parlant la seconde langue etc… L’idéal étant une scolarisation bilingue, qui immerge l’enfant dans un milieu où il sera en contact avec d’autres enfants et adultes parlant la langue minoritaire, et où il apprendra à lire et à écrire dans les deux langues.

  3. Valoriser les deux langues pour que l’enfant ait envie et soit fier de les parler. Lui expliquer l’importance de développer / maintenir la langue maternelle, le mettre en situation de nécessité de parler la langue minoritaire.

  4. Faire en sorte que votre enfant apprenne à lire et à écrire dans les deux langues, dès que possible ; les enfants sont tout à fait capables de le faire dans les deux langues en même temps. En quelques années, le plus souvent en 6 ans (ou vers 11 ans), ils atteignent le niveau académique des enfants monolingues, et ce, dans les deux langues ! Une scolarisation dans la langue minoritaire exclusivement les premières années a également fait ses preuves.

  5. Parler votre langue maternelle, ou celle avec laquelle vous êtes le plus à l’aise, le plus compétent, pour proposer à l’enfant des modèles langagiers de qualité ; utiliser votre langue maternelle permet également de transmettre votre héritage culturel et familial.


Si vous avez des doutes ou des questions, n’hésitez pas à contacter votre orthophoniste spécialiste du bilinguisme : Cécile Auffray-Baude contact@motamots.com


© 2019 by Motàmots NZ Orthophonie bilingue.