top of page

L'ÉDUCATION BIENVEILLANTE N'EST NI POSITIVE NI NÉGATIVE!

Dernière mise à jour : 20 juin

maman girafe et son girafon


Voici 3 versions d'une interaction parent-enfant: laquelle préférez-vous et pourquoi?

 





Version 1 


Le papa:

  • Paul! Viens mettre le couvert, ça va être l'heure de manger!

Paul:

  • Pas maintenant, j'suis en train de jouer…

Le papa, irrité:

  • Ok, tu joues mais maintenant tu t'arrêtes le temps de mettre le couvert et de manger; ne m'oblige pas à te le demander une fois de plus…

Paul, se désespérant:

  • Nan! J'ai pas fini ma construction et j'm'amuse trop bien…

Le papa, à bout de patience:

  • Bon, ça suffit maintenant, soit tu viens tout de suite mettre le couvert, soit tu ne manges pas ce soir!


Paul finit par venir à contre-cœur, maugréant contre son père…

 

🦒🦒🦒

 

Version 2

 

Le papa:

  • Paul! Viens mettre le couvert, ça va être l'heure de manger!

Paul:

  • Pas maintenant, j'suis en train de jouer…

Le papa, insistant:

  •  Allez, viens mettre le couvert s’il te plaît!

Paul:

  •  Nan! J'ai pas fini ma construction et j'm'amuse trop bien…

Le papa, renonçant pour respecter le besoin de jeu de son fils:

  •  Tu t’amuses trop bien avec tes nouveaux Légos, je comprends… bon ça va pour cette fois…

 

🦒🦒🦒

 

Version 3

 

Le papa:

  • Paul! Viens mettre le couvert, ça va être l'heure de manger!

Paul:

  • Pas maintenant, j'suis en train de jouer…

Le papa, prenant en compte le besoin de jeu de son fils:

  •  Ah oui, tu t’amuses trop bien avec tes nouveaux Légos, c’est ça?

Paul, ravi que son père prête attention à ce qui est important pour lui:

  •  Ben oui, regarde le pont que j’ai construit!

Le papa, continuant à accueillir le vécu de l’enfant:

  •  Est-ce que ce qui te plaît tant, c’est de créer toutes ces structures ?

Paul, qui se sent compris par son papa:

  • Oui, c’est super!

Le papa, exprimant ce qui est important pour lui aussi:

  • Je vois que tu joues bien… et j’aimerais aussi que tu contribues à la famille: tu veux bien faire une pause d’ici 5 min max, pour mettre le couvert par exemple ?

Paul, réfléchissant un instant:

  • Ben ça va si je débarrasse la table, plutôt que de mettre le couvert? Je voudrais finir cette tour, là..

Le papa, satisfait d’avoir pu prendre en compte le besoin de son fils et le sien aussi:

  • Ça me va, merci d’avance mon chéri.

 

🦒🦒🦒

 

Mon analyse

 

1.

Le 1er cas illustre une situation de pouvoir exercé autoritairement par l'adulte sur l’enfant dont les seuls choix sont de se soumettre ou de se rebeller. Pas de respect de l'enfant, de son rythme, son besoin de jeu, de décider par lui-même, d'autonomie… Situation propice à développer:

  • de la crainte envers le parent puis envers toute forme d'autorité,

  • un comportement rebelle et rétif aux règles et aux lois,

  • un manque d'autonomie et d'esprit critique,

  • une faible estime de soi.

 

 

2.

Dans la seconde version, c'est l'inverse; le père renonce à son propre besoin de soutien et de coopération, pour ne prendre en compte que ce qui est important pour l'enfant. Il respecte les besoins de son enfant au détriment des siens. Au fil du temps, ses désirs primant régulièrement sur les choix des parents, l'enfant:

  • ne prend pas conscience que son comportement a un impact sur les autres,

  • perd de nombreuses opportunités manifester de la considération pour les autres,

  • n'apprend pas à être curieux de la différence.

 

 

3.

Enfin le 3ème exemple suggère une façon de tenir compte à la fois de ce qui est important pour le père et pour l'enfant. Ce n'est plus l'un OU l'autre mais l'un ET l'autre. Et à partir de cette compréhension mutuelle, une solution créative est aménagée ensemble, avec toutes les chances d'être réalisée efficacement parce qu'elle convient aux deux partenaires.

L'éducation bienveillante permet:

  • de nourrir la relation père-fils de confiance et de respect sincère,

  • d'apprendre organiquement à l'enfant comment gérer pacifiquement une interaction lorsque les deux personnes n'ont pas les mêmes motivations au même moment,

  • de grandir dans un climat harmonieux et détendu,

  • en ayant confiance que les besoins des uns comptent autant que ceux des autres, ce qui génère de la bonne volonté, de la coopération spontanée et des relations plus fluides et agréables!

 

 

Alors, qu'est-ce que cela vous inspire?

 

🦒🦒🦒

 

Si vous voulez explorer plus de bienveillance dans votre famille, un atelier pratique d'EMPATHIE EN FAMILLE vous est ouvert les samedis 10 et 17 aout 2024 à Auckland.

Inscriptions et renseignements sur www.motamots.com/cnv et contact@motamots.com.

A bientôt!

1 Comment


Guest
Jun 19

❤👍

Like
bottom of page