Dyscalculie

La dyscalculie développementale est un trouble des compétences numériques et des habiletés arithmétiques comprenant aussi bien des difficultés de calcul proprement dites que des déficits dans d’autres activités numériques (manipulation des systèmes numériques, comptage, lecture et écriture de nombres) chez des enfants d’intelligence normale sans déficits neurologiques et ne présentant ni psychopathologie ni carence pédagogique.

 

La prévalence de la dyscalculie serait comparable à celle de la dyslexie (2 à 6 %), pourtant son diagnostic est moins souvent posé.

Les aptitudes arithmétiques évaluées par des tests standardisés sont nettement en dessous du niveau attendu compte tenu de l’âge, du niveau intellectuel et d’un enseignement adapté.

Ce trouble a un retentissement important sur les résultats scolaires ou dans la vie courante.

Ces difficultés ne sont pas liées à un déficit sensoriel.

La dyscalculie est rarement isolée et au contraire fréquemment associée à une dyslexie ou une dyspraxie.

Elle peut être masquée par des stratégies d’adaptation : apprentissage par “par coeur” de tables…

Quand s’inquiéter? Signes d’appel
Maternelle L’enfant présente des difficultés d’accès au symbole. Il n’a pas ou peu de jeux d’imitation (dînette, maîtresse, chateau fort…). Son dessin n’accède pas au niveau représentatif. L’enfant n’aquiert pas la chaîne numérique orale et fait beaucoup d’erreurs dans son comptage. Il présente des difficultés à dénombrer une collection d’objets en pointant du doigt un ensemble d’éléments.
Primaire Difficultés de mémorisation des faits arithmétiques, d’apprentissage des tables d’addition et de multiplication, d’utilisation des retenues, de transcodage des nombres (98 est écrit 8018). Difficultés de compréhension des problèmes arithmétiques.

 

 

Les commentaires sont fermés.