Bilinguisme en orthophonie

Depuis plusieurs années maintenant, les recherches montrent que l’acquisition du langage chez les enfants bilingues est comparable à celle des enfants unilingues. Ils suivent les mêmes étapes aux mêmes âges. La différence se manifeste dans le domaine du vocabulaire:

  • Le nombre total de mots connus par les enfants bilingues (toutes langues confondues) est comparable ou est supérieur à celui des enfants qui ne parlent qu’une seule langue;
  • Le nombre total de concepts acquis, (« sun» et « soleil» pointent le même concept), est semblable à celui des enfants unilingues.
  • En outre, les premières combinaisons de mots surviennent à un âge semblable chez les enfants bilingues et unilingues.

Le bilinguisme ne cause donc pas de retard de langage chez l’enfant, de même qu’il ne désavantage pas  un enfant présentant un retard de langage.

L’enfant bilingue avec retard de langage présente globalement les mêmes difficultés que ses pairs monolingues avec retard, et le retard de langage se manifeste dans les deux langues, parfois plus fortement dans la langue non dominante.

Il est donc important de ne pas incriminer systématiquement le plurilinguisme lorsqu’un enfant a des difficultés langagières, ni au contraire, d’attribuer abusivement à cet enfant un trouble du langage, mais de faire la part des choses qui sont dues à la situation de plurilinguisme ou à un éventuel trouble.

Cette différenciation nécessite une évaluation précise, incluant un recueil d’informations parentales, une observation de l’enfant en diverses activités (jeu, apprentissage…) et la passation de tests dans la langue dominante ainsi que dans la seconde langue, si possible.

Dans le doute, appelez Mot à Mots, votre orthophoniste répondra à vos interrogations.

Les commentaires sont fermés.